Destructeur de documents, indispensable pour la confidentialité

Destructeur de documents, indispensable pour la confidentialité

Données personnelles, informations top-secret, documents sensibles, le papier peut servir de support pour tout ça. Et si la vieille coutume est d’utiliser la combustion pour s’en débarrasser, il y a maintenant les destructeurs de documents. Ils sont plus pratiques et plus écologiques. Mais pourquoi y a-t-il un besoin de faire de la destruction de documents et pourquoi avec ces machines ?

Pourquoi détruire des documents ?

Les experts en protection de vie privée recommandent souvent la destruction des factures, des relevés de carte de crédit et de compte bancaire et des autres documents de ce genre. La première raison en est qu’ils pourraient servir à faire des usurpations d’identité s’ils tombaient entre de mauvaises mains.

D’un point de vue industriel et au niveau de la lutte pour dominer un marché, détruire des documents sensibles sert aussi à éviter qu’ils ne tombent entre les mains des concurrents. Les déchiqueteuses de papier sont également utilisées dans un certain nombre de situations. Même dans certains métiers comme celui du médecin, du dentiste ou encore du psychologue, elles sont utiles pour protéger les renseignements médicaux personnels des patients.

Ces utilisations des destructeurs de documents montrent bien à quel point la confidentialité est essentielle dans tous les domaines. Et c’est cette sécurité et cette protection que les machines de destruction de documents veulent apporter à leurs utilisateurs.

Les différents niveaux des destructeurs de documents

Les destructeurs de documents sont classées selon leur niveau de sécurité. Chaque niveau est caractérisé par la taille des morceaux produits ou même la façon dont le papier est broyé :

  • Niveau P-1 : pour le déchiquetage des documents internes généraux, tels que des instructions, formulaires, notices périmées…
  • Niveau P-2 : même utilisation de P1, mais juste avec des morceaux plus petits
  • Niveau P-3 : pour les documents hautement sensibles et les données personnelles soumises à des exigences de protection élevées (les bons de commande, les confirmations de commande ou les bons de livraison avec coordonnées)
  • Niveau P-4 : données particulièrement sensibles et confidentielles (documents de travail, données des clients, factures, documents fiscaux et financiers privés)
  • Niveau P-5 : données devant rester secrètes (Bilans, documents stratégiques, documents de conception et d’ingénierie, données personnelles)
  • Niveau P-6 : données secrètes de haute sécurité (brevets, documents de recherche et de développement, informations essentielles pouvant constituer une menace pour les entreprises)
  • Niveau P-7 : documents top-secret (Données hautement confidentielles pour l’armée, les ambassades, les services de renseignement)

Voilà donc ce qui concerne le rapport entre confidentialité et destructeurs de documents. Actuellement, il existe même des lois qui obligent à procéder à ces destructions par souci de protéger les personnes, les institutions et même un pays tout entier. Les différents niveaux de déchiquetage qui existent permettent de satisfaire les exigences de chacun en termes d’efficacité de destruction. plus d’informations sur https://destructeur-de-document.net.